Etudier

Ebay et Kelkoo ont fait du search marketing (référencement et liens sponsorisés) un axe de développement prioritaire. Etude de cas.

Début juin 2007, Google le tout puissant tenter d'imposer l'intégration de son système de paiement entre particulier (Google check out) à Ebay. Ce dernier qui propose Paypal, le concurrent directement de Google Check out, refuse bien évidement. Peu habitué à qu'une épreuve de force tourne à son désavantage, Google décide de faire pression sur Ebay via ses partenaires. Durant une semaine consacrée durant laquelle Ebay organise un événement destiné à ses partenaires (Ebay developper days), Google annonce l'organisation d'une soirée (Cry for freedom, Le cri de la liberté) afin de convaincre que ces derniers que l'intégration de Google Check out dans Ebay serait une bonne chose pour eux. La dernière fois qu'Ebay a été la cible d'une manoeuvre aussi aggressive, c'était probablement lorsque le gouvernement chinois a coupé l'accès d'Ebay à tous les internautes chinois, quelques heures avant de convoquer la direction d'Ebay Chine dans un de ses ministères, histoire de bien comprendre les intentions d'Ebay au pays du milieu. Cette manoeuvre avait alors convaincu qu'une collaboration avec le gouvernement chinois était nécessaire. Mais pour puissant qu'il soit, Google impressionne moins Ebay que les officiels de Pékin. En réponse à l'annonce de la Google Cry for freedom Party, Ebay décide de couper l'ensemble des campagnes de liens sponsorisés sur le réseau Google, ce qui se traduit probablement par une perte sêche de chiffre d'affaires pour Google se situant quelque part entre 100 000 et 1 million de dollars par jour. En théorie, le perdant est Google qui vient de perdre, au moins temporairement, un de ses 25 principaux clients au niveau mondial.

Clicky Web Analytics

eXTReMe Tracker