Etudier

Les webmasters qui génèrent du trafic via le référencement et rentabilisent leur audience avec les publicité Google Adsense se posent en permanence la question suivante: comment faire cliquer un maximum d'internautes sur la publicité. 

De nombreuses écoles existent:

- créer du contenu autour du Adsense
- insérer l'Adsense à la fin de l'article afin d'en faire une porte de sortie de la page
- insérer un 250*300 au tout début de la page quitte à faire fuir l'internaute
- fondre des "links units" dans les menus de navigation afin d'entretenir le flou artistique auprès de l'internaute débutant...
- ...

Mais aucun outil n'existe à l'heure actuelle, autre que l'observation des taux de clics globaux pour la chaîne à laquelle l'adsense est rattaché, qui permette de réaliser une analyse fine de la façon dont les internautes réagissent à ces sollications publicitaires. Actuellement, on teste, on se connecte à l'interface Adsense et on voit si le taux de clic et les revenus ont varié. Mais il est difficile de savoir précisément pourquoi les résultats ont varié.

Une nouvelle génération d'outils est apparue, il y a près d'un, an qui permet d'agréger, de façon rapide et synthétique, des données sur les zones chaudes d'un site. 

Les zones chaudes se définissent, en général, comme les zones attirant le plus l'attention d'un internaute sur une page. 

Plusieurs techniques permettent de les identifier:
- l'eye tracking, qui consiste à placer une web cam au dessus d'un ordinateur et de suivre les mouvements de l'oeil de l'internaute. Cette observation ne peut se faire sur un focus group convoqué dans un bureau.
- le link tracking , qui réside dans l'analyse des liens les plus souvent cliqués sur une page. Mais jusqu'à récemment encore, il fallait développer des solutions in-house pour recueillir ce type de données.

Récemment, les outils de link tracking se sont multipliés et rendent accessible ce type d'analyses au webmaster lambda. En particulier, au webmaster qui génére des revenus via le programme Adsense.

La plupart des plateformes citées dans cet article proposent des offres gratuites qui se limitent à l'analyse de quelques centaines de clics sur une poignée de page, mais qui permettent de mieux comprendre le comportement type d'un internaute.

Clicktale.com est une start up Israélienne, proposant ce type d'outil et fournissant les données suivantes:

  • le chemin de la souris sur la page,
  • les liens sur lesquels elle s'arrete,
  • les liens sur lesquels elle hésite,
  • les liens sur lesquelles elle est passée sans avoir cliquer

Pour optimiser vos revenus Adsense avec le link tracking:

1°) Choisissez une page type de votre site
2°) Créez une chaîne spéciale sur Adsense qui mesurera les revenus générés par cette page
3°)  Définissez pour cette page, différents scénarii de consultation associés à différentes formes d'intégration des Adsense
4°) Pour chaque scénario, mesurez sur 200 visiteurs, les mouvements de la souris et les liens cliqués grâce aux outils de link tracking
5°) Réalisez, ensuite, une analyse qualitative à partir des rapports des outils de Link Tracking. Cela vous permet de comprendre comment les internautes ont réagi
6°) Analysez les revenus générés grâce à la plateforme Adsense

Deux autres outils concurrents de ClickTale, permettent de détecter les zones chaudes d'une page:
http://www.tapefailure.com 
http://www.robotreplay.com 

Trois autres outils se concentrent sur l'analyse des clics uniquement (plus basiques):
http://www.clickdensity.com 
http://www.crazyegg.com 
http://www.mapsurface.com

Clicky Web Analytics

eXTReMe Tracker