Etudier

Les widgets sont devenus l'enjeu d'une lutte de pouvoir aux Etats-Unis entre Myspace et les fournisseurs de widgets. Mais qu'est-ce au juste qu'un widget et, en quoi peut-il être utile au webmarketer ?

Qu'est-ce qu'un widget exactement ?

Selon les cercles qui utilisent ce mot, il peut recouvrir des réalités différentes:
- en pure culture Web 2.0 californienne, un widget est un petit applicatif produit par un site A et diffusé sur un site B. Exemple: sur votre blog Myspace.com, on insere des applets qui pemettent de diffuser les films que l'on uploade sur Youtube.com. C'est échange de service entre site fait partie de la culture web 2.0
- en culture marketing viral, un widget serait plutôt une application qui se transmet par email
- en culture desktop, le widget est un logiciel qui s'installe sur le bureau, par exemple pour afficher les cours de bourse, la météo ou n'importe quelle autre information.

Ces widgets font totalement partie de la culture de la génération Myspace.com (13-23 ans en coeur de cible) qui va chercher des décors/skins pour son myspace, installe des animations photos réalisées sur slide.com, etc...

Les widgets, en dehors de leur aspect gadget, sont de puissants vecteurs de diffusion de certaines applications: 60% du trafic (autrement des téléchargements de films) de Youtube.com provient des widgets installés par les utilisateurs de Myspace.com. 40% à 50% du trafic de Slide.com provient de Myspace.com . Ce phénomène peut être envisagé de deux façons différentes: symbiose entre différents services internet dans laquelle un site fournit un service qui enrichit le second ou utilisation d'un site support (myspace.com en l'occurence) vers un site cible (Slide ou Youtube). De nombreuses start-ups fournissant des services de nouvelle génération intègrent la diffusion de widgets sur Myspace comme partie intégrante de leur business plan.

Myspace, à l'instar de Google, possède une position dominante aux Etats-Unis en tant que générateur de trafic vers les sites qui proposent des widgets. Racheté par News Corp., un groupe media on ne plus tourné vers l'argent, Myspace.com a officiellement décidé de substituer ses propres services de diffusion de vidéo à ceux de Youtube.com et l'a fait savoir à coup d'annonces dans la presse. Peut-on imaginer qu'il s'agit d'une manoeuvre, pour signer avec Youtube.com , un accord commercial similaire à celui signé avec Google, dans lequel Google devient le moteur de recherche officiel de Myspace.com en échange de quelques centaines de millons de dollars ?

En attendant, Myspace a déjà obligé de nombreuses start-up à changer leur fusil d'épaule: désormais les widgets flash mis à disposition des myspacer ne peuvent plus inclure de liens sortants sur le site qui les fournit, le privant ainsi d'un précieux trafic.

Quel avenir donc, pour les stratégies de promotion fondées sur les widgets ?

Clicky Web Analytics

eXTReMe Tracker